Kyoto : Du chemin de la philosophie au parc Maruyama – 2012

kyoto parc maruyama hanami

 

Lundi 9 avril 2012


 

Voici une quinzaine de jours que je suis arrivée au Japon et les cerisiers, tardifs dans leur floraison cette année, sont au summum de leur beauté ces jours-ci. Le « full-blossom » est éphémère mais grandiose et je me rends compte de ma veine d’être à Kyoto pile à ce moment.
Rentrant de Kurama en train, je descends à Demachiyanagi et me retrouve un peu paumée au croisement de deux grands boulevards. Pas de repère, ni de plan bilingue .. Bon, grâce à la rivière, je finis par me situer et marche un petit bout de temps le long de Imadegawa Dori pratiquement jusqu’au Ginkaku-ji (Pavillon d’Argent).


Kyoto : chemin des philosophes

Kyoto : chemin des philosophes

Ça fait un petit bout de route quand même mais je suis largement récompensée quand j’arrive au canal qui marque le début du « Chemin de la philosophie » (Tetsugaku no michi). Cerisiers recouverts de fleurs blanches ou roses  à profusion, on se croirait sous la neige. Je suis tellement fascinée que je continue la balade le long du canal vers le Sud et  j’en oublie de visiter le Pavillon d’Argent. Ben une autre fois …


Kyoto : chemin des philosophes

Kyoto : chemin des philosophes

 

 

Le chemin est bordé de terrasses de café, ce qui est plutôt rare au Japon, et de galeries d’artistes. Une ambiance qui possède un petit côté français. Je saute sur l’occasion pour prendre un café très allongé comme il savent bien les faire ici, assise dans une jardin comptant quelques tables de jardin, en compagnie d’un couple et de leur chien enrubanné de frous-frous. Et la pluie s’annonce …


Kyoto : chemin des philosophes

Kyoto : chemin des philosophes

pluie sur Kyoto

Kyoto temple nanzen ji

Nanzenji - Kyoto

Il s’agit de vite se mettre à l’abri puisque évidemment je n’ai pas pris mon super parapluie transparent acheté à Koyasan.

Sur le chemin qui conduit vers le sud en direction du parc Maruyama, je m’abrite avec d’autres sous un auvent de garage, et j’assiste à une scène bien sympathique de  gens faisant la queue pour dévaliser une boutique de parapluie.

Une petite surprise sur le chemin passant par le temple Nanzenji (filmé par Sofia Coppola) …

Un petit coup de nostalgie quand j’ai revu le film par la suite.


Kyoto voie ferrée niomon dori

kyoto intersection niomon dori et skirakawa dori

Plus loin, à l’intersection des rues Shirakawa Dori et Niomon Dori, je passe au dessus d’une voie ferrée reconvertie en promenade surplombée de cerisiers resplendissants.

Après avoir improvisé un itinéraire au milieu des ruelles direction sud-ouest, je finis par retrouver mon flot de touristes que j’avais abandonné à leurs grands boulevards.

 

 

J’arrive presque à destination mais avant je m’arrête devant l’immense temple Chion-in.

Temple Chion-in

Me voilà enfin arrivée à mon dernier objectif de la journée : le Parc Maruyama. J’avais entendu dire la veille dans mon auberge de jeunesse que l’endroit était magnifique avec tout ses cerisiers et en plus aujourd’hui il y a un énorme hanami. J’arrive en fin de journée et les gens commencent déjà à tout ranger, mais je peux quand même profiter de l’ambiance qui n’a pas faibli.

Kyoto : parc Maruyama

Kyoto : parc Maruyama

A gauche, l’un des cerisiers les plus célèbres de Kyoto et à droite,une maiko (qui est une apprentie geisha (ou geiko) de kyoto, ultra sollicitée par les passants pour être prise en photo en leur compagnie.

il y a encore foule dans le parc, j’en profite pour manger un morceau et boire une bière. Hé non, je n’ai pas mangé authentiquement japonais comme ces poissons grillés en tête d’article (par ailleurs, on m’a signalé après-coup que ces friandises étaient très chères) mais j’ai opté pour la facilité (parler anglais) et aussi l’incongruité de trouver dans ce lieu un vendeur de Kebab. Le patron m’a expliqué qu’il était au Japon depuis 20 ans, que son bizness marchait bien et qu’il se sentait bien dans ce pays. Tu m’étonnes !
Puis j’assiste à une scène insolite : Tout d’un coup plusieurs jeunes habillés « rebels » se rassemblent et l’ un d’entre eux fait tout un speech. Hou-là, des voyous ?
Hé bé non ! Ces gaillards se sont emparé de grands sacs plastique et ont commencé à nettoyer le parc des détritus restés par terre.
Ils ont le respect de leur pays inscrit dans leur gènes. Impressionnant …


Maruyama Parc Hanami

Kyoto : parc Maruyama
Kyoto : parc Maruyama


Kyoto : la nuit 2012

Kyoto : canal 2012La nuit tombe, je suis un peu crevée par ma grosse journée et il me reste encore à retrouver l’auberge de jeunesse. Je me suis un peu paumée pour rentrer mais je suis passée le long d’un canal bordé de cerisiers sous le soleil couchant et c’était plutôt pas mal.

 

 

Intégralité des photos de cette journée :

14° jour – Kibune-Kurama puis Kyoto Parc Maruyama

 

Passer au jour suivant : Osaka

ou

Retour à l’accueil

Partagez cet article :