Sakaiminato 2019 – Shigeru Mizuki et ses yokai

sakaiminato-2019-shigeru-mizuki-kitaro

Shigeru Mizuki et Kitaro à Sakaiminato 2019

 

Lundi 8 Avril 2019 – Après-midi

 

Je ne m’étais pas imaginée, il y a quelques années en lisant la BD « NonNonBa » de Shigeru Mizuki, un célèbre Mangaka, qu’un jour je passerai quelques heures incroyables dans la petite ville de Sakaiminato, plongée dans l’univers des yokai qui ont peuplé ses sublimes planches de dessins. Les yokai sont des créatures légendaires du Japon ayant toujours « existé » et racontés dans les contes et légendes. Dans l’univers des mangas de Shigeru Mizuki, les yokai du folklore japonais sont les acteurs de ses histoires accompagnés de yokai de sa propre création, notamment son héros Kitaro sous les traits d’un petit garçon tentant d’harmoniser les relations humains-yokai lors de ses aventures.


sakaiminato-2019-shigeru-road-3

 

C’est par hasard que je suis tombée sur des photos de Sakaiminato, petite ville de la préfecture de Tottori qui a vu grandir Shigeru Mizuki.
Faisant de ma collection amateure de photos des étonnantes plaques d’égout du pays (chacun son délire !) un petit prétexte pour organiser mon itinéraire de voyage, il est devenu évident que j’y passerai un jour ou l’autre.
Car outre de très jolies plaques dans la ville, je suis tombée sur des photos de statues de personnages de mangas. Cette ville devait être une petite pépite.
Et je n’ai pas été déçue, au contraire.
Etant à Matsue juste à côté de Sakaiminato, j’ai calé une après-midi pour visiter une petite partie de la ville où se trouvent les sculptures en bronze des yokai. Elles se succèdent tout le long de la Shigeru Road, rue semi-piétonne de 800 m de long à la sortie de la gare de Sakaiminato.

La visite commence bien avant d’arriver en gare de Sakaiminato !


sakaiminato-2019--quai-gare-de-yonago

 

Voyageant en train depuis Izumoshi où je me trouvais dans la matinée pour voir le sanctuaire Izumo Taisha, il y a un changement en gare de Yonago à mi-chemin.
Le quai numéro zéro est LE quai !
Incroyable ce qu’ils ont réussi à faire sur ce petit bout de béton.
Le train est sublime, autant à l’extérieur qu’à l’intérieur.
Complètement stylisé dans l’univers des BD du dessinateur, des banquettes au plafond jusqu’au quai de gare.
Il y a six trains différents sur la ligne entre Yonago et Sakaiminato. Chacun avec un personnage différent. C’est chouette, je suis tombée sur le train Kitaro.


sakaiminato-2019--train-kitaro-gare-de-yonago-2
sakaiminato-2019--train-kitaro-interieur-wagon-2

sakaiminato-2019--train-kitaro-gare-de-yonago
sakaiminato-2019--train-kitaro-interieur-wagon-1

Chacune des 16 gares intermédiaires possède son petit surnom de yokai et ses propres panneaux sur le quai.
Comme d’habitude, ils font les choses en grand pour les visiteurs.


sakaiminato-2019-pancarte-quai-de-gare-2

sakaiminato-2019-pancarte-quai-de-gare

Je suis arrivée à Sakaiminato à 14 h. La petite gare est toute mignonne. Sa salle d’attente est ici aussi bien décorée reprenant les figures des mangas de Shigeru Mizuki. J’ai bien aimé les petits coussins sur les bancs de bois. Petites attentions très japonaises.


sakaiminato-2019--gare-sakaiminato-interieur-2

sakaiminato-2019--gare-sakaiminato-interieur-1

 


sakaiminato-2019--koban-police

 

Mais ce n’est qu’un début car chaque lieu est un hommage.

Jusqu’au poste de police !

D’abord, je fais un tour à l’office de tourisme dans la gare, incontournable pour trouver le livret des yokai, le « Yokai Stamp rally » avec l’emplacement des 35 tampons à collecter dans la rue.

Il ne coûte que 120 yens et il n’est qu’en japonais mais il contient le plan de la Shigeru Road avec les emplacements de chaque statue ainsi que leur nom et leur histoire.

A partir de maintenant la visite est ouverte dès la sortie de la gare et on trouve de suite les premières statues. Il s’agit du dessinateur et de trois de ses personnages dont Kitaro « le repoussant ».


sakaiminato-2019--gare-sakaiminato-entree

sakaiminato-2019-gare-statue-1 2 3 4 kitaro-et-shigeru-mizuki

Le parvis de la gare avec sa grande fresque accueille les prochaines statues. Le poste de police se trouve sur la droite et derrière il y a un grand ferry qui lui aussi représente Kitaro.


sakaiminato-2019--gare-parvis-statue-7-8-9

sakaiminato-2019--gare-parvis-fresque


sakaiminato-2019-shigeru-road-voiture

 

Partout où l’on regarde il y a une référence aux mangas.
Distributeurs, lampadaires, ferries, trains, voitures etc ….
Un vrai parc d’attraction mais gratuit.


sakaiminato-2019--gare-parvis-lampadaire
sakaiminato-2019-distributeur-boisson-kitaro

sakaiminato-2019-gare-sortie-ferry
sakaiminato-2019-shigeru-road-plot-chantier

En face du parvis, un mini parc avec la statue de Shigeru Mizuki, plus officielle celle-là.


sakaiminato-2019 statue 17 -shigeru-mizuki

sakaiminato-2019--gare-parvis-train-statue-kitaro-5-6

C’est entre le parvis et le petit parc que débute la rue « Shigeru Road » longue de 800 mètres et j’y suis restée trois heures pour presque tout voir.


sakaiminato-2019-shigeru-road-6
sakaiminato-2019-shigeru-road-6

sakaiminato-2019-shigeru-road-7

Étonnamment, il n’y a vraiment pas grand monde et les commerces de babioles ne sont pas tous ouverts.


sakaiminato-2019-shigeru-road-2

sakaiminato-2019-shigeru-road-1

Tout le long se succèdent les 177 statues en bronze sur leur socle de granit noir. De temps en temps sur le trottoir, parmi les étalages des articles de magasins on trouve les petites tables où sont posés les tampons encreurs de yokai à tamponner sur le livret.

Les emplacements des statues sont indiqués sur la carte dans la rue. On les trouve aussi dans le livret du « yokai stamp rally » que j’ai acheté à l’office de tourisme mais de toute façon, on ne peut pas les louper !

 

sakaiminato-2019-shigeru-road-plan-statues

 

J’adore les chasses au trésor. Alors même si ceux sont surtout des enfants qui s’amusent à collecter les tampons à imprimer sur le livret, je m’arrête moi aussi à chaque petite table posée sur le trottoir où se trouvent les tampons des 35 yokai à trouver. Si je les trouve tous j’aurai un chouette certificat ! Bon, je m’en fiche un peu évidemment mais je fais aussi la collection des dessins de tampons encreurs alors …
Au bout de ma journée, je n’aurai finalement pas la totalité des tampons et en remettant ma copie à la dame de l’office de tourisme, elle a eu l’air désolée pour moi (bien plus que moi en fait) mais j’ai eu un petit sticker de consolation quand même ! Il faut dire qu’un de ces tampons se trouvait au poste de police et évidemment je n’ai vraiment pas osé m’en approcher! J’avais du mal à imaginer que la police se prêtait au jeu également mais il y en avait bien un là-bas.


sakaiminato-2019-shigeru-road-4

sakaiminato-2019-shigeru-road-stamp

 

 

A la recherche de la plaque d’égout de la ville représentant Kitaro qui m’avait incité à faire un tour dans cette ville depuis longtemps, je ne trouve qu’une plaque classique avec un dessin de Kitaro mais sans couleurs.
Je suis un peu déçue mais c’est alors que par endroit je découvre, encastrées dans le sol, quelques mini plaques à l’effigie des personnages du manga.
Trop petites pour être de vraies plaques d’égout, elles n’en sont pas moins belles.


plaque-sakaiminato-2019-kitaro

 


sakaiminato-2019-shigeru-road-7

sakaiminato-2019-shigeru-road-5

Entre les arrêts aux tampons encreurs et les photos de chaque statue, je ne progresse pas vite. Une super jolie fontaine avec Papa Œil  » Medama Oyajii », le père de Kitaro dont il ne reste que son œil et qui accompagne Kitaro partout, se logeant parfois dans l’orbite creuse de son fils. Pratique !
sakaiminato-2019-shigeru-road-fontaine-papa-oeil

 

A mi chemin, se trouve un joli petit canal. Une grue fait sa star parmi les rares touristes et la statue du dessinateur accompagné de son épouse. Kitaro et Nezumi Otoko sont à plusieurs endroits dans la rue.


sakaiminato-2019-shigeru-road-canal-1
sakaiminato-2019-shigeru-road-statue-143-nezumi-otoko

sakaiminato-2019-shigeru-road-canal-2
sakaiminato-2019-shigeru-road-statue-144-145-shigeru-mizuki

Sur le chemin du retour, se trouve un musée. A l’extérieur, la statue de la grand-mère NonNonBa et de lui-même enfant qui sont les personnages de son manga autobiographique du même nom.


sakaiminato-2019-shigeru-road-musee

sakaiminato-2019-shigeru-road-musee-statues-163-164-nonnonba

Plus près vers la gare, au coin de la rue, un petit espace de repos avec une belle composition de sculptures.
sakaiminato-2019-shigeru-road-petit-parc

sakaiminato-2019-shigeru-road-statue-28


sakaiminato-2019-shigeru-road-petit-parc.2

Finalement je loupe mon train afin de refaire un tour. Il y a tellement de choses à voir que je ne me décide pas à partir. Sauf que tout commence à fermer et que la luminosité diminue. Encore quelques photos !


sakaiminato-2019-shigeru-road-statue-174-entier

sakaiminato-2019-shigeru-road-statue-174-2
sakaiminato-2019-shigeru-road-statue-174


sakaiminato-2019-shigeru-road-statue-161

sakaiminato-2019-shigeru-road-statue-149

Je n’ai pas pris toutes les sculptures en photos tellement il y en a. Le numéro de la statue en titre d’image correspond à son emplacement dans la rue.

 

Avant de partir je fais encore un mini petit tour et vois au niveau du pont du canal où se trouve la statue du dessinateur et de son épouse , un homme dans son costume de Kitaro un peu tout seul à la recherche de passant pour faire son show. Il finit par en trouver un quand même mais doit se sentir un peu inutile, ce que ne laisse pas paraître sa grosse tête en peluche .


sakaiminato-2019-shigeru-road-11

sakaiminato-2019-shigeru-road-10

Franchement cette ville vaut le déplacement ! Je n’ai pas pris le temps de visiter le musée, dommage.
La ville étant au bord de la mer, il y a aussi des balades en ferry pour rejoindre les îles avoisinantes ou pourquoi pas la Corée du Sud !