Fukuoka 2019 – Petit tour en ville

fukuoka-2019-petit-tour

 

Mardi 2 Avril 2019


 

 

De retour du magnifique sanctuaire de Yutoku Inari à Kashima, j’arrive en gare de Hakata en début d’après-midi. Comme je vais être short en terme de temps, je vais essentiellement me balader dans le quartier de Gion où l’on trouve le Sanctuaire Kushida, le temple Shofuku-ji, et le temple Tocho-ji très proches les uns des autres.

Je profite d’être à la gare pour monter au dernier étage et avoir une vue de la ville. On accède au toit où se trouve une grande terrasse aménagée en petit parc. La vue n’est pas si haute donc on ne voit que peu la Fukuoka Tower. Les avions passent toutes Les 2 minutes et sont assez proches car l’aéroport n’est qu’à deux stations de métro seulement.


fukuoka-2019-petit-tour-gare-hakata

fukuoka-2019-petit-tour-vue-gare-hakata

Je veux commencer ma balade par le sanctuaire Kushida, mais avant j’ai très envie de me trouver un café où je peux fumer tranquillement.
J’en trouve un joli sur le chemin grâce à la connexion internet de la gare et il n’y a qu’un client à l’intérieur.
Le patron est un vieux papy et son café possède un style très européen avec plein de vieux objets, des cadres photos de montagne un peu partout.
Le café à 400 yens, servi dans une tasse comme celles de nos grand-mères, est de l’eau comme souvent dans ce pays. Heureusement qu’il a ajouté trois capsules de crème et du sucre.
L’endroit est très tranquille avec Les Beatles en fond musical.
Comme il attaque son repas après le départ du seul client, je le laisse finir avant de partir.


fukuoka-2019-petit-tour-café-5yens-café


fukuoka-2019-petit-tour-café-5yens-exterieur

fukuoka-2019-petit-tour.cafe-5yens

Ah, ça fait du bien ! Bon à l’attaque maintenant !

Pas très loin se trouve le sanctuaire Kushida. C’est un très bel endroit, pas très grand mais avec beaucoup de petites choses à voir. Son hall principal possède une très grosse corde de paille de riz. Je trouverai plus tard lors de ma visite à Matsue un temple avec une corde bien plus grosse à Izumo taisha.


fukuoka-2019-petit-tour-kushida-jinja-2

fukuoka-2019-petit-tour-kushida-jinja-1

On en fait le tour en s’arrêtant à chaque mètres car il y a toujours quelque chose à voir.  Des koinobori se balancent doucement car c’est bientôt la fête des enfants, le 5 mai, et il est fréquent de retrouver ces banderoles de carpes de tissu. J’en ramène d’ailleurs presque à chaque fois quand je vais au Japon au printemps tellement je trouve ça beau. On en trouve aux 100 yens shop Daiso notamment mais seulement à cette période de l’année.


fukuoka-2019-petit-tour-kushida-jinja-koi

fukuoka-2019-petit-tour-kushida-jinja-char

Une promenade circulaire nous fait passer devant un sublime char décoré.

Le char est incroyable tout en relief et détails colorés. Il pèse sa tonne et quelques courageux le transportent à mains nues pour le festival début juillet. J’ai eu l’occasion de voir ce genre de défilé à Inuyama près de Nagoya et c’est extrêmement impressionnant.

A quelques mètres de là, se trouve une grosse pierre ronde posée sur le gravier. Le défi est de réussir à la soulever. Ben je n’ai pas réussi !


fukuoka-2019-petit-tour-kushida-jinja-torii

fukuoka-2019-petit-tour-kushida-jinja-cerisier

Le tour se poursuit devant un tunnel de torii. Juste en face, étonnamment, il y a une petite statue qui ressemble fortement au Manneken-Pis. Je suis restée interrogative un petit moment à me demander ce que cela faisait ici.

Derrière lui, un petit cerisier du Japon avec des fleurs blanches marquées de rouge. On en voit de cette espèce de temps en temps mais ce n’est pas un cerisier commun. Ils me rappellent mes cours de génétiques avec leurs couleurs aléatoires de rouge et blanc.

 


fukuoka-2019-petit-tour-kushida-jinja-manneken

fukuoka-2019-petit-tour-kushida-jinja-3

Il est temps d’aller au temple Tocho-ji à 500 mètres de là.

Je dois dire que même si le temple est tout proche j’ai marché un moment. J’ai finalement fait autant de chemin pour faire tout le tour de son enceinte avant de trouver l’entrée. Mais une fois dedans, on tombe sur un majestueux cerisier en fleur. L’ambiance y est très calme, il n’y a qu’une dizaine de personnes. Je n’y suis pas restée longtemps car ils fermaient les portes des lieux à 17 heures.

 


fukuoka-2019-petit-tour.tochoji-1

fukuoka-2019-petit-tour.tochoji-2

Comme je ne me suis pas renseignée avant de venir, j’ai loupé la statue du Bouddha en bois …Peut-être avaient-ils déjà fermé les portes du temple. Mais la pagode à 5 étages a suffi à me faire écarquiller les yeux.

Le temple Shofuku-ji se situe juste derrière le Tocho-ji. Cette fois je n’ai pas galéré pour le trouver car j’étais passé devant en cherchant l’entrée du Tocho-ji.


fukuoka-2019-petit-tour-Shofuku-ji-2

fukuoka-2019-petit-tour-Shofuku-ji-1

Ce temple zen en jette moins que sa voisine la pagode mais il est tout en bois et supporte très bien le poids de ses années voire plutôt de ses huit siècles.

Son jardin est super reposant et quelques chats ont l’air d’y avoir trouve refuge. A part eux et moi, il n’y a personne. Pourtant situé en plein cœur de la ville, peu nombreux sont les touristes qui visitent le quartier, alors que c’est la cohue au sanctuaire Daizafu Tenmangu. Va comprendre Charles !

 

Partagez cet article :