Kyoto – Arashiyama – 2012

 

Vendredi 6 avril 2012


 

Malgré un temps très maussade, je maintiens mon projet d’aller visiter Arashiyama qui se situe complètement à l’Ouest de kyoto.
Je pourrais y aller en train avec mon JR Pass depuis la gare de Kyoto mais je préfère marcher vers le nord jusqu’à trouver un bus.
Bon c’est bien beau l’aventure mais c’est un peu difficile quand même de s’orienter quand on n’a pas tout le temps les noms des rues. Je finis par tomber sur une station de métro qui a l’avantage de me déposer dans un lieu bien identifié … De là, hop je saute dans un bus en espérant qu’il va dans le bon sens sachant que les japonais roulent à gauche et même si c’est bien le bon bus, il met presque une heure à m’emmener à destination.
En fait, je crois que je prendrai le Train JR au retour …



Bahh, mon impatience à arriver est largement récompensée par les paysages trouvés sur place. Je traverse la grande rivière et décide de commencer ma visite par l’ascension de la colline aux singes, à 200 et quelques d’altitude. Arggh, je me rends compte que j’ai mes Doc Marteens aux pieds à la place de mes bonnes vieilles baskets et croise les doigts pour ne pas le regretter ..


je pensais avoir du mal à trouver le point de départ mais visiblement c’est une attraction ici et c’est très bien indiqué. Pourtant il y a peu de monde, certainement à cause du mauvais temps.
A l’entrée, on me fait comprendre de ne surtout pas regarder les singes dans les yeux. Ca me met bien en confiance..

 

 


je pensais avoir du mal à trouver le point de départ mais visiblement c’est une attraction ici et c’est très bien indiqué. Pourtant il y a peu de monde, certainement à cause du mauvais temps.
A l’entrée, on me fait comprendre de ne surtout pas regarder les singes dans les yeux. Ca me met bien en confiance..
Et au bout d’un quart d’heure de montée dans le froid et les averses, lorsque je dois passer sous un arbre dans lequel un singe semble m’attendre, je fais une pause et laisse un couple de touristes passer avant moi au cas où ..
Bon, tout s’est bien passé pour eux aussi, bravement, je fonce sur les derniers mètres et me retrouve au sommet du plateau d’où on peut avoir une vue incroyable sur tout Kyoto.
Pourquoi être à Kyoto et aller voir des singes, vous demandez-vous ? je me pose aussi la question, j’avais juste trouvé ça inattendu quand j’ai fait mes recherches.
Mais ça vaut le coup quand même, rien que pour la balade et la vue. Et puis il faut avouer qu’ils sont mignons quand même !







Allez, Je redescends et petite pause repas près du grand pont.
Alors au grand jeu « laquelle de ces deux brochettes est bonne et laquelle est mauvaise?





La réponse est : La brochette de poulpe est immangeable (tellement elle est élastique et la sauce est la même que celle des boules de pâte de riz de la veille) et la brochette de poulet, ben, là, pas de surprise, hein, c’est du poulet.

Le grand jeu de « je ne sais pas ce que je mange » est généralement suivi du jeu « cherche une poubelle et trouve ! », jeu auquel j’ai encore perdu et fourré ma brochette, en cachette, dans mon sac à dos.





On est à Kyoto ! la ville des Geishas ( ou Geikos ) !
Dès qu’elles apparaissent, une nuée de fans les encercle et  ils essaient de se faire photographier en leur compagnie.
Il faut dire que c’est impressionnant de se retrouver tout à côté d’elles.





Je cherche ensuite pendant un bout de temps ma « forêt de bambous » et après avoir un peu tourné en rond, je finis par la trouver. Mais lors de ma « quête », j’ai pu tomber par hasard sur un jardin de pierre puis au abords d’une ruelle un jardin ouvert contenant plusieurs statues de moines.

Puis enfin les bambous !
Le vent les faisait s’entrechoquer, cela faisait un sacré raffût !




Le balade n’est pas très longue mais cette forêt est vraiment somptueuse, les bambous vraiment très hauts avec un feuillage d’un vert éclatant. Pourtant, ceux ne sont pas les plus gros que j’ai vus au Japon car dans d’autres lieux, ils pouvaient atteindre jusqu’à 30 cm de diamètre ; beaux arbres ..

















Le chemin du retour me fait passer par un temple qui possède un jardin zen magnifique, le temple Tenryu-ji.




Non, ceci n’est pas le train JR pour retourner à la gare de Kyoto mais ce train fonctionne quand même sur une autre ligne .
Je n’ai rien dit jusqu’à présent mais j’ai un peu mal au pieds … Je vais donc encore un peu marcher jusqu’à la gare JR et puis basta !

Intégralité des photos de cette journée :

11° jour – Kyoto Arashiyama

Passer au jour suivant : Kyoto-Marché de Nishiki et Sanctuaire d’Inari

ou

Retour à l’accueil

Partagez cet article :