Osaka 2017 – Tenma

osaka-2017-tenjinbashi-shotengai

 

Dimanche 26 Novembre 2017


 

Ce dimanche, il me paraît une bien mauvaise idée d’aller faire un tour à Kyoto vu le nombre de touristes à cette époque de l’année. Aussi je m’en vais explorer le quartier de Tenma, au nord d’Osaka où je ne risque pas d’en croiser beaucoup. Trop de touristes tue les touristes.

Ce quartier est très authentique, populaire, un peu vieillot et moins clinquant que sa voisine Umeda juste à côté.

En sortant du métro à la station Minami-Morimachi (oui, cette fois j’ai pris le métro, mes pieds me remercient), je suis tout à côté du temple Tenmangu.


osaka-2017-temple-tenmangu

osaka-2017-temple-tenmangu

Comme c’est dimanche je me retrouve parmi quelques familles qui fréquentent le temple avec leurs enfants en tenue traditionnelle. Ils sont vêtus de somptueux kimonos. C’est une chance de pouvoir être témoin de leurs traditions mais je ne me sens pas très fondue dans le décor.

J’assiste à un mini spectacle pour enfants (je ne me sens pas du tout une intruse là) qui consiste à un numéro de dressage de singe.
Bon ….


osaka-2017-temple-tenmangu-singe

osaka-2017-temple-tenmangu-singe

Cela a beaucoup plu à la petite assistance, les enfants et leurs mamies surtout. Quant à moi je suis réservée sur ce spectacle car je n’ai pu m’empêcher de me demander si le singe ne prenait pas des torgnoles de temps en temps en privé. Bref …


osaka-2017-temple-tenmangu-kimono

osaka-2017-temple-tenmangu-kimono

Le temps de voler quelques photos et je m’en retourne vers la galerie Tenjinbashi Shotengai qui se réclame d’être la plus longue du Japon. Presque trois kilomètres quand même .


osaka-2017-tenjinbashi-shotengai

osaka-2017-tenjinbashi-shotengai

Dans cette galerie, pas beaucoup d’enseignes à la Starbucks ou H&M mais plutôt des restaurants ou magasins de nourriture ou de bric à brac, vêtements ou pachinkos. Enfin sur trois kilomètres de long, il y a un peu de tout, forcément.


osaka-2017-tenjinbashi-shotengai

osaka-2017-tenjinbashi-shotengai

Toujours dans la galerie (oui, trois kilomètres c’est long), c’est arrivée au niveau de la gare JR de Tenma que ça devient vraiment chouette puisqu’on y trouve un nid de plusieurs mini-galeries couvertes ou à ciel ouvert. Et là c’est une super ambiance rétro (pas rétro-chic, hein) même si ça vaut plus le coup d’être visité en soirée quand tout s’anime dans les bars et restaurants. Ici les touristes se comptent sur les doigts de la main. Le revers de la médaille c’est que je ne m’y suis pas sentie super à l’aise puisque je détonnais un peu dans le décor.


osaka-2017-tenjinbashi-shotengai-jr-tenma

osaka-2017-tenjinbashi-shotengai-jr-tenma

Il y a beaucoup de salles de pachinko, ces salles de jeu ultra-bruyantes dans lesquelles je n’ai pas osé rentrer seule. Une amie japonaise avait fait une grimace quand je lui en avais parlé et du coup je n’avais pas insisté. Ma seule expérience avait été avec mes deux fils ados lors de notre voyage à Tokyo en 2013 et nous nous étions fait gentiment reconduire vers la sortie car interdit aux mineurs.


osaka-2017-tenjinbashi-shotengai-jr-tenma

osaka-2017-tenjinbashi-shotengai-jr-tenma

Pour finir ma journée je suis allée à Umeda encore une fois dans le but de monter en haut de la Umeda Sky Building. Mais le ciel est trop chargé donc je remettrai ça à un autre soir.


osaka-2017-umeda-sky-building

osaka-2017-umeda-sky-building

Je commence à ne plus trop me perdre dans les couloirs du métro et même à trouver mon chemin. Grande satisfaction qui ne survivra certainement pas à ma prochaine visite en 2019.

Partagez cet article :