A propos

J’ai attrapé le virus.

Je suis allée au Japon pour la première fois au printemps 2012 et je ne peux m’empêcher d’y retourner pratiquement tout les ans.

Parce que c’est beau, parce que c’est magique, parce que c’est facile. Le retour en France est à chaque fois un choc qui m’en fait prendre conscience d’autant plus.