Une journée à Naoshima 2014

naoshima 2014 red pumpkin

Samedi 15 Novembre 2014

C’est avec la plus connue des îles de la mer intérieure de Seto que je commence la découverte de cette région qui m’a le plus marquée depuis que je visite le Japon.

On m’avait conseillé de faire les îles participant à la Triennale de Setouchi, un festival d’art contemporain qui permet à ces petites îles de ne pas se désertifier. Les œuvres restent accessibles tous les ans même en dehors de la Triennale. L’avantage est qu’il y a moins de monde mais certaines des œuvres peuvent ne pas être accessibles ou sont un peu défraîchies mais c’est rare.
Pour la plupart en accès gratuit sur les îles, les œuvres ponctuent les balades en vélo, en bus ou à pied. Souvent loufoques, excentriques, insolites, j’ai pris un grand plaisir à les contempler.

Je me suis donc basée à Takamatsu sur l’île de Shikoku pour visiter trois d’entre-elles et c’est avec Naoshima que je débute ce matin.

L’accès aux îles se fait en ferry ou en bateau à grande vitesse, plus rapide mais plus cher.

plan-ferry-naoshima-port-takamatsu

Comme j’ai loupé le ferry de 08 heures du matin, c’est donc en high speed boat que je vais au port de Miyanoura de Naoshima. Il ne met que 25 minutes depuis le port de Takamatsu mais coûte 1220 yens. C’est un trajet moins sympa qu’en ferry néanmoins.
En accostant au port on est accueilli par la fameuse Red Pumpkin de Yayoi Kusama.

naoshima-2014-red-pumpkin

Les gens pénètrent à l’intérieur pour se prendre en photo au travers des trous découpés dans les pois noirs.
Je me rends de suite au loueur de vélos juste à côté du débarcadère et pour 500 yens j’ai un beau vélo et un petit plan de l’île.

naoshima-2014-velo


Il y a moult choses à voir sur l’île et comme elle n’est pas grande, on peut en faire pas mal en une journée. La traverser d’ouest en est ne prend que 10 minutes en vélo et je rejoins le second port Honmura rapidement. Il n’y a que peu de voitures, c’est donc une balade tranquille sur les routes.

naoshima-2014-haisha-art-house-project


Ma première oeuvre est la maison déjantée Haisha de Shinro Ohtake qui fait partie du Art House Project regroupant six maisons.
Là, je n’ai pas pris le pass pour la totalité des œuvres à 1000 yens mais seulement l’entrée de celle-ci à 400 yens.
J’ai vu en sortant qu’il ne fallait pas prendre de photo de l’intérieur … trop tard … La statue de la liberté grande du sol à la toiture et traversant le premier étage, les toilettes au sol recouvert de plaques de verre sous lesquelles sont disposés des feuillets de BD, brochures et autres coupons de papier en fond un lieu original.

naoshima-2014-haisha-art-house-project

Après une brève balade sur le port de Honmura qui méritait bien plus de temps comme je le verrai en 2017, je renfourche mon vélo en direction du sud de l’île dans la baie qui abrite la citrouille jaune de Yayoi Kusama.
Là encore la balade est courte d’une dizaine de minutes au milieu d’un paysage rural sur sa piste cyclable dédiée. Il n’y a personne, il fait beau, c’est le bonheur.

naoshima-2014-yellow-pumpkin


J’arrive sur une belle plage où trône en plein milieu la Yellow Pumpkin sur sa jetée personnelle.

naoshima-2014-yellow-pumpkin
naoshima-2014-yellow-pumpkin

Sur la gauche de la baie se trouve un torii de pierre avec les pieds dans le sable. Juste à côté, un village toursitique de yourtes mongoles …. bon pourquoi pas ?

naoshima-2014-ebisu shrine torii-plage
naoshima-2014-yourte-tsutsuji-so

Quelque part au bord de la plage, un artiste inconnu a créé une sculpture faite de récup qui joue avec le vent.

naoshima-2014-plage-sculpture-de-recup


Sur la droite de la Yellow Pumpkin, au bord de la plage, se trouve le parc de la Benesse House.

On y trouve cinq sculptures de Niki de Saint Phalle en accès libre également.

naoshima-2014-baie-yellow-pumpkin


Juste au dessus de la baie sur les hauteurs un peu ardues à atteindre en vélo quand on est pas un chouia sportif, se trouvent plusieurs œuvres dont celles de Shinro Ohtake et George Rickey. Toutes sont très singulières.

naoshima-2014-diagonale-verticale
naoshima-2014-diagonale-verticale
naoshima-2014-stern-with-hole
naoshima-2014-cut-bow


Le reste des oeuvres étant payantes, je continue mon tour de l’île vers le port de Miyanoura en descente cette fois au travers de villages très calmes.

naoshima-2014-port-miyanoura

Avant le départ du prochain ferry, je prends le temps de visiter le petit village de Miyanoura. C’est ici que se trouve les célèbres bains publics ou onsen « I Love You » créés là encore par Shinro Ohtake.

Je ne suis pas rentrée à l’intérieur mais ce que j’en ai vu en photo était fabuleux à l’image de la façade.

Une petite balade dans le village, une bière en terrasse du petit café familial et fantastique juste à côté du onsen et je reprends la mer à bord du gros ferry. Comme ce n’est pas le dernier de la journée, il n’y a pas trop de monde mais de toute façon je reste sur le pont extérieur pour admirer la vue.

naoshima-2014-port-miyanoura

Le trajet en ferry ne coûte que 520 yens et dure une petite heure.

takamatsu-2014-liminal-air-core



Partagez cet article :