Osaka 2017 – Petit tour au Château

osaka-2017-chateau-osaka-et-riviere

 

Vendredi 24 Novembre 2017


 

 

J’arrive à la moitié de mon voyage passée à pas mal bouger et je rejoins doucement Tokyo et ses environs, mon terminus, en m’arrêtant quelques jours à Osaka et Kyoto. Le classique, quoi. Mais beaucoup de monde néglige de visiter Osaka et pour ma part je trouve cette ville vraiment vivante et ses habitants décontractés.
Pour rejoindre Osaka depuis Takamatsu ça va être assez rapide puisqu’il ne faut que deux heures et demi pour faire les 250 kms. Je reprends le train Marine-Liner pour Okayama et de nouveau c’est comme au manège quand on traverse la Mer Intérieure de Seto sur ses 13 kms de ponts. Après un deuxième transfert à Shin-Ōsaka, j’arrive en gare d’Osaka. Je suis déjà venue dans cette gare plusieurs fois et je m’y suis perdue la première fois en cherchant une consigne pour ma valise afin d’aller à Koyasan. Je n’arrive pas en terrain inconnu ! Ben encore une fois j’erre dans les galeries de cette gare monumentale où des milliards de gens passent à la seconde. Les voyageurs savent, eux, très bien où ils vont et filent tout droit. Ceux sont des flux ininterrompus de gens qui tracent et qui tracent vite.

Il y a pas mal de gros poteaux ronds bien dispersés un peu partout dans les couloirs souterrains comportant soit des pubs soit des indications de trajet. D’autres indications encore sont suspendues au plafond ou sur les murs de tous les côtés. Alors le but du jeu est de savoir où se diriger pour accéder au bon métro. Je connais la station de métro de départ, celle d’arrivée, la ligne violette, et la gare de départ Higashi Umeda.
Pour retrouver son chemin parmi la foison d’informations il faut se planquer derrière un de ces gros poteaux pour ne pas se faire percuter par les gens que tu gênes un peu là, en plein milieu.


osaka-2017-chateau-osaka-remparts

 

Mais il n’est pas garanti que tu trouves l’info dont tu as besoin aux environs du poteau choisi.
Donc, changer de poteau ou bien se risquer à aller vers les panneaux lumineux là bas qui ont l’air de vouloir te sauver.
Bon au final, je suis allée au point info et on m’a remis un plan en 3d de la gare avec tous les niveaux et tout. J’ai enfin trouvé le bon couloir et j’ai rejoint l’hôtel qui est à 10 mètres de la sortie de métro. Ouais, j’ai géré là.
Arrivée à 14h30 j’ai pu avoir ma chambre de suite et j’ai donc regardé ce que j’allais faire. Mais faut faire vite car le soleil baisse à 16h, se couche à 16h30 et il fait nuit noire à 17h.
Le Château d’Osaka est tout près. Mais j’arrive trop tard pour rentrer à l’intérieur, donc comme la dernière fois en 2012, je me contente d’en faire le tour et c’est déjà pas mal.


osaka-2017-chateau-osaka-sommet

osaka-2017-chateau-osaka

Pour finir ma petite journée, je suis retournée à Umeda, par la Osaka Loop Line, pour y trouver un centre commercial, le Hep 5 et sa grande roue toute rouge.

Ben c’est pas évident de se repérer dans le quartier mais je finis par trouver l’entrée du Hep 5. C’est surtout pour y voir les baleines rouges suspendues que je voulais y aller plus que pour le shopping dédié aux jeunes japonaises.

osaka-2017-hep-5-baleine